Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 19:56

cnr-copie-2.jpg

 

Inquiets de voir remis en cause les avancées sociales, treize résistants de la première heure ont lancé un appel aux jeunes générations.
Cet appel date déjà de 8 ans puisqu'il a été lancé à l'occasion de la commémoration du 60ème anniversaire du Programme du Conseil national de Résistance, adopté dans la clandestinité le 15 mars 1944.

Le message de nos anciens est simple et sans détour: les jeunes français doivent être les garants de la flamme de la résistance.

De quoi illustrer joliment la célèbre citation de Lucie Aubrac: "Résister se conjugue toujours au présent".


Une mémoire égarée

Connaissez-vous Robert Chambeiron, Pierre Villon, Louis Saillant, Georges Bidault ou encore Jacques Bridel?

Ces noms disparus des manuels scolaires sont pourtant ceux des responsables de grands mouvements de résistance et partis politiques membres du Conseil National de la Résistance.

Ils sont, au travers du programme du CNR, à l'origine des principaux acquis sociaux français mis en oeuvre au lendemain de la seconde guerre mondiale: suffrage universel, nationalisation des services publics, sécurité sociale pour tous, extension des régimes de retraite, etc.

Communistes, socialistes, radicaux, démocrates-chrétien et conservateurs avaient alors saisi l'urgente nécessité de se rassembler pour combattre ensemble l'ennemi commun et permettre de fonder le socle social de la République, gravé dans le marbre par le préambule de la Constitution de 1946.

Aujourd'hui, plus que d'avoir oublié ces grands personnages, la France, divertie par une alternance qui porte mal son nom, ignore sa Constitution: la souveraineté s'échappe, les services publics avec.


Le CNR 2.0

Reconstruire une véritable alternative à la politique libérale et mondialisée, au delà des clivages politiques, c'est l'objectif que se sont donné à nouveau cinq responsables politiques et syndicaux français:
- François Asselineau (Union Populaire et Républicaine)
- Georges Gastaud (Pôle de renaissance communiste en France)
- Jacques Nikonoff (Mouvement Politique d'Education Populaire)
- Jacky Omer (Front syndical de classe)
- Jean-Luc Pujo (Clubs Penser la France)

La première réunion a eu lieu samedi 3 novembre, à Aix-en-Provence, dans le cadre des universités d'automne du M'PEP.

Objectif: faire porter par l'intermédiaire de diverses organisations politiques et syndicales, de l'extrême gauche à la droite souverainiste, un nouveau Programme du Conseil national de Résistance. Il s'agit de défendre le recouvrement plein et entier de la souveraineté nationale, par la sortie de l'Union européenne et des organisations affiliées (telle l'OTAN), afin de redonner à la France les moyens de défendre ses acquis sociaux.

Une sortie "par la porte de gauche" comme aiment à le rappeler certains intervenants.

Voici la vidéo de l'évènement:



Si ce rassemblement connait le succès qu'il mérite, il pourra enfin offrir aux français une alternative réelle et crédible et forcera les mouvements faussement contestataires à prendre une position claire sur la nécessaire sortie des institutions européennes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Magali - dans Billets
commenter cet article

commentaires

CB 10/11/2012 09:53

Bonjour,
N'y a t-il pas déjà une démarche CNR 2.0 avec :
http://www.reseau-citoyens-resistants.fr/
et
http://www.citoyens-resistants.fr/

Mais se rassembler n'est peut être pas une bonne chose, par contre il faudrait que les actions et réflexions de chacun, soit sur les mêmes cibles.

Bravo pour votre blog.

lydia bul 09/11/2012 12:01

à la fin de la réunion, tu demandes ce qu'on peut faire pour entraver le 2 pack, quelle réponse t a été donnée ?

val049374 07/11/2012 08:19

le lien de la vidéo n'apparaît pas ^^