Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2013 7 07 /07 /juillet /2013 22:41

Le blog ContreLaCour a déménagé.


Rendez-vous sur ce lien pour lire l'article: http://www.contrelacour.fr/moscovici-remercie-la-commission-davoir-accorde-deux-ans-supplementaires-a-la-france/ 

Partager cet article

Repost 0
Published by Magali - dans Europe
commenter cet article

commentaires

RobinB 18/08/2013 20:22

sources:

http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:C:2010:083:0047:0200:fr:PDF

http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:C:2010:083:0047:020:fr:PDF

Robin B 18/08/2013 20:21

L'accaparement du pouvoir par la Commission Européenne devient effectivement de plus en plus flagrant, mais il me semble que le ver est dans le fruit depuis un moment, non ?
Déjà les articles 2, 3 et 4 du TFUE attribuent des compétences exclusives (et/ou fallacieusement nommées "partagées" puisque même celles-ci donnent priorité à l'UE) en matières monétaire,
économique, sociale et commerciale. Et l'article 17 du TUE pose que le la Commission est la seule à pouvoir être à l'initiative des lois ... C'est assez amusant, en collant les phrases des traités
ça donne:

"Lorsque les traités attribuent à l'Union une compétence exclusive dans un domaine déterminé, seule l'Union peut légiférer et adopter des actes juridiquement contraignants (...) Un acte législatif
de l'Union ne peut être adopté que sur proposition de la Commission"

Donc en gros "Seule la Commission peut légiférer". La logique était déjà là, la soumission de ce gouvernement s'inscrit dans une belle continuité.

BA 12/07/2013 11:29

C'était il y a neuf mois :

Mercredi 10 octobre 2012 :

Le sauvetage de l'euro a déjà coûté 1100 milliards.

Les experts du FMI ont calculé que depuis décembre 2009, les fonds publics engagés pour porter secours aux «pays de la périphérie» (Grèce, Irlande, Italie, Portugal et Espagne) s'élèvent à plus de
1100 milliards d'euros. Il s'agit d'une part des capitaux prêtés par le Fonds de soutien européen (FESF), et surtout par la Banque centrale européenne. Cette dernière a non seulement acheté des
titres d'État, pour un peu plus de 200 milliards d'euros, mais elle porte désormais à bout de bras les banques de ces cinq pays : les refinancements de la BCE ont plus que triplé, dépassant 600
milliards de d'euros.

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/10/09/20002-20121009ARTFIG00756-le-sauvetage-de-l-euro-a-deja-coute-1100milliards.php

Mais ça, c'était il y a neuf mois.

Résultat aujourd'hui : échec total.

L'échec total de tous ces soi-disant "plans de sauvetage" est visible aujourd'hui : la dette publique de ces cinq pays a explosé.

Et je ne parle même pas de Chypre, de la Slovénie, de la Belgique (pour la Belgique, la dette publique est de 375,389 milliards d'euros, soit 99,6 % du PIB), etc.

La question est donc :

Pour les CONtribuables, combien de centaines de milliards d'euros va coûter la faillite de tous ces pays ?

BA 11/07/2013 11:23

Jeudi 11 juillet 2013 :

330 milliards d’euros. La fortune totale des 500 Français les plus riches a progressé de presque 25 % en un an. De quoi donner le tournis. Et fournir quelques arguments à une France qui a toujours
détesté ses riches, surtout en période de crise.

Jamais depuis 1996, année où Challenges a lancé son classement des "500", leur fortune globale n’avait atteint de tels sommets.

En une décennie, ce chiffre a plus que quadruplé, alors que le produit intérieur brut (PIB), lui, n’a fait que doubler.

http://www.challenges.fr/classement/20130709.CHA1933/classement-niel-free-rejoint-arnault-et-bettencourt-au-top-10-des-plus-grandes-fortunes-de-france.html

Je relis cette phrase :

"La fortune totale des 500 Français les plus riches a progressé de presque 25 % en un an."

Et je relis ces chiffres :

En 1985-1986, les Restos du Cœur ont distribué 8,5 millions de repas.
En 1987-1988, les Restos du Cœur ont distribué 22 000 000 de repas.
En 1991-1992, les Restos du Cœur ont distribué 29 000 000 de repas.
En 1994-1995, les Restos du Cœur ont distribué 50 000 000 de repas.
En 1996-1997, les Restos du Cœur ont distribué 61 000 000 de repas.
En 2005-2006, les Restos du Cœur ont distribué 70 000 000 de repas.
En 2006-2007, les Restos du Cœur ont distribué 81 700 000 repas.
En 2007-2008, les Restos du Cœur ont distribué 91 000 000 de repas.
En 2008-2009, les Restos du Cœur ont distribué 100 000 000 de repas.
En 2009-2010, les Restos du Cœur ont distribué 103 000 000 de repas.
En 2010-2011, les Restos du Cœur ont distribué 107 000 000 de repas.
En 2011-2012, les Restos du Cœur ont distribué 115 000 000 de repas.
En 2012-2013, les Restos du Cœur ont distribué 130 000 000 de repas.

Nous n'en sommes pas encore au moment précis où l'élastique se brise.

Mais ce moment approche.

Marius 10/07/2013 02:11

"Car si les parlementaires nationaux ont, sans même s'en rendre compte, délégué à leur exécutif la coordination des politiques économiques, la fonction est en réalité exercée par des commissaires
sur lesquels ils n'ont aucune prise directe."

C'est tout le problème, de notre pays en tout cas, le Parlement devrait être strictement séparé de l’Exécutif, absolument tout devrait passer entre ses mains, être discuté, amendé, voté.