Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 22:30

 

Le blog ContreLaCour a déménagé.


Rendez-vous sur ce lien pour lire l'article: http://www.contrelacour.fr/influence_union_europeenne_reforme_retraite/

Partager cet article

Repost 0
Published by Magali - dans Europe
commenter cet article

commentaires

BA 15/06/2013 00:21

Vendredi 14 juin 2013 :

Hans-Olaf Henkel, Professeur honoraire à l'université de Mannheim (Allemagne), ancien dirigeant d'IBM en Allemagne, a présidé le "Bundesverband der Deutschen Industrie", l'équivalent allemand de
l'organisation patronale française, de 2000 à 2005.

En 1992, Hans-Olaf Henkel était pour l'euro.

Mais ça, c'était avant.

Aujourd'hui, il vient de changer d'avis.

Hans-Olaf Henkel écrit :

Si l'on veut sauver l'amitié franco-allemande, renonçons maintenant à la monnaie unique.

Le constat est indéniable : les relations franco-allemandes n'ont jamais été aussi tendues depuis soixante ans, époque où de Gaulle embrassait Adenauer. J'estime que cette dégradation doit être
imputée principalement à l'euro. Moi qui en étais jadis un fervent partisan, je reconnais avoir commis là une faute professionnelle grave et je me rends à l'évidence : l'euro est désormais trop
fort pour la France et trop faible pour l'Allemagne.

http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/06/14/si-l-on-veut-sauver-l-amitie-franco-allemande-renoncons-maintenant-a-la-monnaie-unique_3430120_3232.html

Sa conclusion est claire :

L'Europe méridionale tenait jadis l'Allemagne dans le plus grand respect. Lors de la récente visite d'Angela Merkel à Athènes, il a fallu déployer 7 000 policiers pour assurer sa protection. Le
fossé entre les pays de la zone euro et les autres est de plus en plus alarmant. Seuls les Roumains sont encore désireux d'adopter la monnaie unique. L'éventualité d'une sortie du Royaume-Uni de
l'Union européenne n'est sans doute pas étrangère aux décisions prises au sein de la zone euro en vue de centraliser, d'égaliser et d'harmoniser. Avant que l'amitié franco-allemande n'en soit la
victime collatérale, finissons-en avec la monnaie unique !

BA 13/06/2013 08:51

Un Etat qui fait faillite, c'est possible.

On s'est habitué à l'idée que les Etats remboursent toujours leurs dettes. Mais l'Histoire regorge de cas où cela n'a pas été le cas. Même la rigueur allemande a parfois été prise en défaut.

http://fr.finance.yahoo.com/actualites/un-etat-qui-fait-faillite--c-est-possible--123131635.html

Au total, l'Allemagne s'est déclarée en défaut de paiement 8 fois (et non pas 7 fois comme il est écrit dans l'article ci-dessus).

Dans les années qui viennent, quels sont les six premiers Etats européens qui vont se déclarer en défaut de paiement ?

1- Médaille d'or : la Grèce. Dette publique de 303,918 milliards d'euros, soit 156,9 % du PIB.

Le premier défaut de paiement de la Grèce avait effacé 107 milliards d’euros de dettes. Mais depuis, la dette publique continue à augmenter, à augmenter encore, à augmenter toujours. La Grèce va de
nouveau se déclarer en défaut de paiement.

2- Médaille d'argent : l'Italie. Dette publique de 1988,658 milliards d'euros, soit 127 % du PIB.

3- Médaille de bronze : le Portugal. Dette publique de 204,485 milliards d'euros, soit 123,6 % du PIB. Là encore, le soi-disant « plan de sauvetage » a échoué. La dette publique du
Portugal continue à augmenter.

4- Irlande : dette publique de 192,461 milliards d'euros, soit 117,6 % du PIB. Là encore, le soi-disant « plan de sauvetage » a échoué. La dette publique de l’Irlande continue à
augmenter.

5- Belgique : dette publique de 375,389 milliards d'euros, soit 99,6 % du PIB.

6- France : dette publique de 1833,810 milliards d'euros, soit 90,2 % du PIB.

http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/2-22042013-AP/FR/2-22042013-AP-FR.PDF

BA 12/06/2013 15:55

Mercredi 12 juin 2013 :

La Grèce ravalée au rang de pays émergent par MSCI.

Le fournisseur d'indices MSCI a sévèrement déclassé la Grèce en lui redonnant un statut de pays émergent, avec une pondération bien plus faible que lorsqu'elle avait quitté cette catégorie il y a
12 ans pour intégrer l'indice des pays développés.

La décision de MSCI, mardi soir au terme de son examen annuel de reclassement des indices boursiers, contribue à faire reculer la Bourse d'Athènes de 1,5% mercredi à mi-séance, tandis que la courbe
des rendements a accentué son inversion, avec des rendements à court terme plus élevés que pour la dette à long terme - signe d'un manque de confiance dans la capacité de la Grèce à rembourser.

http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/reuters-00527920-la-grece-ravalee-au-rang-de-pays-emergent-par-msci-574776.php

Au quatrième trimestre 2012, la Grèce avait une dette publique de 303,918 milliards d'euros, soit 156,9 % du PIB.

Le premier défaut de paiement de la Grèce avait effacé 107 milliards d’euros de dettes. Mais depuis, la dette publique continue à augmenter, à augmenter encore, à augmenter toujours. Le soi-disant
"plan de sauvetage" de la Grèce est un échec total.

La Grèce va de nouveau se déclarer en défaut de paiement.

Problème : cette fois-ci, ce sont les créanciers PUBLICS qui vont subir des pertes.

Combien de dizaines de milliards d'euros le deuxième défaut de paiement de la Grèce va-t-il coûter aux CONtribuables européens ?

Combien de dizaines de milliards d'euros ?

BA 11/06/2013 17:52

Mardi 11 juin 2013 :

Quelles sont les conséquences politiques de la crise économique en Europe ?

Réponse :

Sondage exclusif. Un an avant les élections européennes, notre enquête Ifop - “Valeurs actuelles” le révèle : le FN fait jeu égal avec le PS et l’UMP (21 %). En attendant de passer en tête ?

« Au rythme où vont les choses, le Front national va terminer premier aux élections européennes de mai 2014 », prédit Marine Le Pen. Et si sa prédiction se réalisait ? À un an du scrutin, notre
sondage exclusif Ifop-Valeurs actuelles le révèle : jamais le FN n’est apparu si fort à l’approche d’une échéance européenne. Pour la première fois de son histoire, et de ses six participations, le
parti fondé par Jean-Marie Le Pen fait jeu égal, dans notre sondage, avec les deux “partis de gouvernement”, PS et UMP.

À la question : “Si les élections européennes avaient lieu dimanche prochain, parmi les listes suivantes, pour laquelle y aurait-il le plus de chances que vous votiez ? ”, les Français placent le
Front national à égalité avec ses adversaires PS et UMP : 21 % d’intentions de vote chacun.

http://www.valeursactuelles.com/europ%C3%A9ennes-fn-l%E2%80%99abordage20130605.html-0

BA 08/06/2013 11:19

Samedi 8 juin 2013 :

Alors parfois, François Hollande semble regretter les pesanteurs de la Commission européenne et envier le Japon. «Nous avons une situation différente. La France est dans la zone euro, solidaire de
ses partenaires, agissant avec eux. Le Japon peut décider de sa politique monétaire en agissant seul», a-t-il expliqué.

http://www.lefigaro.fr/international/2013/06/07/01003-20130607ARTFIG00598--tokyo-hollande-egratignela-commission-europeenne.php

C'est bizarre, hein, François ?

Le Japon a gardé précieusement sa monnaie nationale.

C'est bizarre, hein, François ?

En Asie, 17 nations n'ont pas voulu détruire leur monnaie nationale pour créer une monnaie unique.

C'est bizarre, hein, François ?

En Océanie, 17 nations n'ont pas voulu détruire leur monnaie nationale pour créer une monnaie unique.

C'est bizarre, hein, François ?

En Afrique, 17 nations n'ont pas voulu détruire leur monnaie nationale pour créer une monnaie unique.

C'est bizarre, hein, François ?

En Amérique, 17 nations n'ont pas voulu détruire leur monnaie nationale pour créer une monnaie unique.

C'est bizarre, hein, François ?

Et dans le monde arabe ?

Comment ça se passe, aujourd'hui, dans le monde arabe ?

Dans le monde arabe, 17 nations n'ont pas voulu détruire leur monnaie nationale pour créer une monnaie unique.

Il n'y a que nous, en Europe, qui avons fait cette expérience de tarés.

Et le résultat est un désastre.